2020 : un trafic en légère hausse de 2,37%, dans un contexte de pandémie imprévisible…

Economie Date: 13/04/2021 Commentaires: 0

 L’activité maritime et portuaire s’est maintenue pour assurer l’approvisionnement de notre territoire et de sa population. L’ensemble de la chaîne logistique, composée des professionnels et administrations de ce secteur de l’économie, a poursuivi ses activités dans le cadre d’un protocole sanitaire strict et contrôlé sur la plateforme portuaire. Une année particulière qui a mobilisé différemment les équipes et les énergies…  

DSC_1138-1 navires minéralier-pétrolier

Le GPM-Guyane enregistre ainsi un trafic global (import/export) de 838 325 tonnes, soit une légère hausse de 2,37% par rapport à 2019. La part des importations (742 017 tonnes) a augmenté de 1,91%. 242 navires de commerce ont fait escale à Dégrad-des-cannes/Pariacabo (+3,4%).

Le nombre total d’EVP (63 480) transitant par le port, a cru de 6,2 %, cependant avec une large part de cette augmentation due au réembarquement des conteneurs vides.  

 

Catégorie de fret (janvier à décembre)

2019

2020*

Taux de variation

Marchandises diverses (conteneurisées, fret armée et spatial…)

470 640

482 040

2,42%

Vracs liquides (hydrocarbures, méthanol) 

271 864

265 618

-2,30%

Vracs solides (clinker, gypse)

63 879

79 338

24,20%

Unités roulantes (fret roulier)

12 544

11 329

9,69%

Tonnage global  brut

818 927

838 325

2,37%

 

 

 

2019

2020

Taux de variation

Nombre d’EVP pleins

35 051

34 680

-1,06%

Nombre d’EVP vides

24 723

28 800

16,49%

Total

59 774

63 480

6,20%

 

Une embellie du tonnage de vracs solides

Le trafic de vracs solides, composé uniquement de l’importation de clinker et produits pour la fabrication du ciment local n’avait pas connu une telle embellie, puisqu’il augmente de 24,2 % avec 14 escales de navires (9 en 2019) ; traduction certainement du dynamisme de la filière BTP due au démarrage et à la continuité de plusieurs chantiers de la commande publique, nonobstant la crise sanitaire.                                                                                                                     

Le fret d’hydrocarbures/méthanol a, lui, légèrement baissé de 2,3%. Ce résultat pourrait s’expliquer par les contraintes de déplacement des automobilistes liées aux confinements et couvre-feu qui ont entraîné une diminution du trafic routier.                                     

Quant au fret roulier, il a chuté de 10%. Plus sévèrement touché par les effets de la crise en lien direct avec la production automobile, il convient également de prendre en compte l’impact de précédents sur-stockages pour anticiper les changements au niveau des nouvelles normes européennes pour les véhicules légers.

Dans le domaine de la croisière, les arrêtés préfectoraux ont interdit dès la mi-mars les escales, les mouillages et les débarquements de passagers à Dégrad-des-cannes et aux Iles du Salut.

Photo à la une :  Appontement minéralier au port de dégrad des cannes

Télécharger la lettre statistique portuaire 2020

Télécharger la lettre statistique portuaire 2019

Cliquer ici pour visualiser les statistiques de 2018

Cliquer ici pour visualiser les statistiques de 2017

Télécharger la lettre statistique portuaire 2017

Cliquer ici pour visualiser les statistiques de 2016

Télécharger la lettre statistique portuaire 2016

Télécharger la lettre statistique portuaire 2015

Cliquer ici pour visualiser les statistiques de 2015

Cliquer ici pour visualiser les statistiques de 2014

Cliquer ici pour visualiser les statistiques de 2013

 

 

Laisser un commentaire