Les grues portuaires, le projet majeur de modernisation de la manutention

Date: 26/10/2020

La modernisation de la manutention est l’une de nos priorités au port de Dégrad-des-cannes.

La rénovation des terre-pleins, du réseau d’évacuation des eaux pluviales et du réseau électrique, déjà engagée dans le premier projet stratégique quinquennal, se finalisera lors de cette nouvelle période 2019-2023, l’ensemble pour un total de 18 M€.

construction des rails accueillant les grues portuaires

construction des rails accueillant les grues portuaires

En parallèle de ces aménagements, l’évolution du plan de circulation permettra d’orienter les poids lourds vers les zones dédiées, assurant une optimisation de la sécurité des professionnels. Autre aménagement important : l’installation d’un Terminal Operating System visant à localiser les conteneurs pour un gain de temps effectif.

Le projet majeur de notre modernisation est l’installation de deux grues portuaires, une révolution qui aura un impact significatif pour tous.

Actuellement, les navires accostant au Port de Degrad-des-Cannes sont tenus de posséder leurs propres grues à bord. Ces grues mobiles, dont la capacité est de 8 mouvements à l’heure, sont inutilisables par temps de pluie et engagent la sécurité des dockers.

Suite à deux années de concertation et de réflexion avec les entreprises manutentionnaires, nous avons choisi l’option de grues portuaires sur rail. Le marché a été notifié en novembre 2018 à un groupement franco-chinois.

Avec l’acquisition de ce nouvel équipement, nous réduirons le temps d’escale des navires ainsi que les risques pour les dockers tout en augmentant la cadence de chargement et de déchargement.

Ce projet nécessite un investissement de 21 millions d’euros répartis entre les fonds européens (10,5 millions), l’Etat (3,5 millions) et le Port (7 millions). Ces financements incluent la construction, le transport, les travaux de génie civil (adaptation des quais pour recevoir les rails) ainsi que la construction d’un atelier de maintenance.

Il demandera également de la main-d’œuvre docker qualifiée. Ainsi, les grutiers du GEMAG (Groupement des Employeurs Manutentionnaires de Guyane), seront formés à l’utilisation de ces nouvelles grues, préalablement à leur mise en service prévue en 2021.