Le budget 2017 du GPM-Guyane voté à l’unanimité

Sans catégorie Date: 24/11/2020 Commentaires: 0

22,1 M€ de dépenses, 22,2 M€ de recettes et 14,9 M€ d’investissements, tels sont les chiffres-clés de l’exercice 2017 approuvés, le 7 décembre dernier, par le Conseil de surveillance présidée par Brigitte Petersen.

vote-budget-2017

De gauche à droite : Isabelle Patient,3ème vice-présidente de la CTG, François-Régis Orizet, Commissaire du Gouvernement, Philippe Lemoine, Président du Directoire, Brigitte Petersen, Présidente du Conseil de Surveillance et Philippe Loos, SGAR/Préfecture

La sensibilité des recettes portuaires aux trafics est marquée essentiellement par la consommation des ménages et la commande publique. Toutefois, de manière prudente, les recettes attendues liées à l’activité du GPM sont reconduites par rapport au budget 2016 (+1%).

Quant aux dépenses de fonctionnement, elles augmentent de 2,81%.

La dynamique d’investissement du Grand Port Maritime se poursuit conformément au projet stratégique 2014-2018. De nouvelles opérations sont prévues en 2017, comme la réfection des terre-pleins et réseaux. Plusieurs études relatives à l’aménagement foncier, au Poste d’inspection frontalier (PIF), à la préfaisabilité d’un terminal énergétique dans l’Ouest, aux mesures d’accompagnement de la fermeture des activités de plaisance, à la croisière,…sont aussi programmées.

Autre point de l’ordre du jour du Conseil de surveillance, c’est la candidature de Madame Isabelle Patient, 3è vice-présidente de la CTG, au Comité d’audit*.  Elle a été élue Présidente de cette instance provisoirement composée de quatre membres issus du CS.  

Le Conseil de surveillance a également approuvé l’opération de modernisation des terre-pleins et réseaux (assainissement, Haute Tension) du port de dégrad des cannes. 

Il a enfin voté son calendrier de réunions pour l’année 2017 :

Mardi 7 mars
Mercredi 7 juin
Mercredi 20 septembre
Mercredi 29 novembre   
*Comité d’audit : instance consultative dont les membres sont issus du Conseil de surveillance. Le comité examine notamment  les comptes annuels du GPM-Guyane et rend des avis.

Laisser un commentaire