Belle escale du Serenissima à Dégrad des cannes.

Sans catégorie Date: 25/11/2020 Commentaires: 0

Le port de Dégrad des Cannes  a accueilli, le 8 avril dernier,  le MS SERENISSIMA de la compagnie britannique Noble Caledonia, bateau de croisière de 87 m  à taille humaine, qui reçoit une clientèle aisée.

Après Georgetown, Paramaribo puis les Iles du Salut au large de Kourou où les passagers se sont rendus sur les traces de Papillon selon le Commandant de bord Etien Bonacic, le Serenissima a accosté au port le 8 avril aux aurores.  Deux excursions touristiques au Centre Spatial et à Cayenne ont mobilisé les 80 touristes britanniques. Ils ont ensuite pris un vol pour Paris à l’aéroport Félix Éboué, mettant ainsi fin à un périple de 12 jours dans la zone Caraïbe.  

Bateau_Croisière_022

L’agent maritime Somarig, la capitainerie et les équipes de l’exploitation, du mase, de la communication du GPM étaient mobilisés pour accueillir les croisiéristes dans les meilleures conditions.  Le GPM-Guyane a mis en place les mesures réglementaires de sûreté en créant une ZAR (zone d’accès réglementé) délimitée par un barriérage et contrôlée par des agents chargés des visites de sûreté (ACVS). Ces équipements mobiles pallient l’absence d’un quai et d’une zone dédiés à la croisière.

L’accueil d’un navire de croisière dans un port de commerce n’est pas rare. L’axe croisière constitue pour le Grand Port Maritime de la Guyane une réflexion menée dans le cadre de son développement portuaire. Le GPM-Guyane a ainsi adhéré à l’association French Guiana Cruise Club créée à l’initiative de la CCIRG en 2014. Cette association regroupe les acteurs publics et les professionnels intervenant dans le tourisme.

La présence du Serenissima dans les eaux de Guyane fait suite à la participation du Club Guyane Croisière au dernier Seatrade de Miami en 2015, salon professionnel incontournable de la  filière croisière. Séduite par la Guyane, la compagnie Noble Caledonia  a proposé à la Somarig d’assurer les opérations logistiques d’accueil du navire à Kourou et à Dégrad des Cannes.  La possibilité de débarquer les passagers pour effectuer la connexion avec l’Europe via l’aéroport Félix Eboué a été un atout déterminant dans le choix de l’escale Guyane.

Selon les données du CNES-CSG, il y a eu en 2015, 28 escales de paquebots au large des îles du Salut (15 escales en 2014) et 9359 passagers débarqués (7017 en 2014).

Laisser un commentaire