Les métiers maritimes et portuaires, porteurs d’avenir

Sans catégorie Date: 28/11/2020 Commentaires: 0

jour-1-1196

L’équipe du GPM-Guyane entourant Myriam El Khomri, Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social (en blanc et jaune)

C’est le message que le GPM-Guyane a souhaité faire passer, lors de l’Université de la Formation Professionnelle des Collectivités d’Outre-mer,  des 25-27 octobre dernier à Cayenne.

Dans l’atelier intitulé « Nouvelles formations aux métiers porteurs dans les outre-mer », Rémy-louis Budoc, membre du directoire et directeur de la Prospective et développement, également en charge des missions QHSE – MASE, a mis l’accent sur l’émergence de nouveaux métiers dans les ports, dus à l’évolution de ceux-ci vers une vision d’aménageur et de logisticien.

Stand GPM-Guyane

Le Stand du GPM-Guyane

La réforme des ports  achevée en outre-mer par la loi de février 2012  fait des places portuaires  outre-mer, des lieux de croissance par l’investissement. La loi « Leroy » pour l’économie bleue  du 20 juin 2016 porte notamment sur l’évolution de la formation maritime et place l’humain au cœur de l’action maritime et portuaire. Ainsi, l’égalité professionnelle homme-femme dans le secteur maritime est  de nouveau affirmée avec la mise en place d’outils d’observation.

Les métiers des ports impliquent désormais de nouvelles compétences dans l’aménagement, l’environnement, l’urbanisme, le marketing, la communication, les démarches de certification en matière de qualité, sécurité, santé et environnement.  S’y rajoutent les métiers liés à la maîtrise des risques, la conduite de projets, les démarches de planification,…

Ce descriptif complète les métiers traditionnels de la chaine logistique portuaire qui relèvent de l’accueil du navire, la manutention portuaire, l’aménagement des quais et terminaux, les actions commerciales. Et tout ce qui touche aux relations avec la douane, les opérateurs (chargeurs, armateurs, transitaires, transporteurs routiers,…).

 

Aujourd’hui, la communauté portuaire du GPM-Guyane, c’est 650 employés annuels pour 80 entreprises et administrations qui interviennent sur le port.

Afin de promouvoir ces métiers portuaires et maritimes auprès des publics,  le GPM-Guyane a signé avec l’OPRF (gestionnaire du Cnam Guyane), une convention visant à développer des formations du secteur portuaire et maritime, au travers de l’ITIP (Institut du transport international et des ports).

 

Découvrez la présentation complète sur les métiers portuaires et maritimes

Découvrez les formations de l’ITIP

Découvrez l’URCOM d’octobre 2016

Laisser un commentaire