Le développement stratégique du GPM-Guyane

Sans catégorie Date: 28/11/2020 Commentaires: 0

Devenu  le 1er janvier 2013, Etablissement Public Industriel et Commercial, le Grand Port Maritime de la Guyane a entamé, depuis, une démarche stratégique visant à gagner en performance et en compétitivité sur son territoire et dans son bassin amazonien. Le Projet Stratégique  et le Port offshore sont les deux instruments-phare de sa  politique de développement prospectif.

PROJET

PROJET

Aujourd’hui, le Grand Port Maritime de la Guyane accueille plus de 95% des marchandises importées en Guyane. Il regroupe le Port de commerce de Dégrad des cannes (Rémire-Montjoly) et les installations portuaires de Pariacabo (Kourou), spécialisées dans le fret spatial pour le CNES-CSG et le fret d’hydrocarbures pour la SARA.

Le port guyanais s’est lancé dans un programme de développement portuaire ambitieux afin d’améliorer ses infrastructures, ses équipements et ses services. Ses enjeux portent désormais sur sa capacité à devenir une structure compétitive aux côtés des autres ports de la zone Amazonie-Caraïbe.

Le Projet Stratégique 2014-2018 : assurer au territoire guyanais une attractivité portuaire performante et durable

C’est l’outil de pilotage stratégique de l’activité portuaire, sous l’ère des GPM.  En effet, le code des transports (dans son article R103-1) prévoit que  le projet stratégique détermine leurs grandes orientations, les modalités de leur action et leurs dépenses et recettes prévisionnelles nécessaires à leur mise en œuvre à un horizon de 5ans.

En application de ces dispositions, le GPM-Guyane a lancé, dès janvier 2014, les études pour l’élaboration de son premier projet stratégique 2014-2018. Le développement du port repose sur trois ambitions :

  • Poursuivre la réhabilitation des infrastructures, moderniser la manutention au niveau de l’outillage public (grues, portiques à quai,) et de l’organisation sociale ;
  • Accroître la capacité foncière du port de commerce afin de permettre l’installation d’entreprises en lien direct ou indirect avec l’activité portuaire (production, logistiques, énergies renouvelables, recyclage)
  • Pendre le leadership régional sur le continent centre/sud-américain au regard des projets de développement de l’exploration pétrolière Offshore au large du Plateau des Guyanes.

Cinq études d’accompagnement ont été ou sont actuellement menées pour la mise en œuvre du Projet Stratégique. Elles reposent sur les volets suivants :

  • Un volet socio-économique : le port dans l’économie guyanaise et régionale, les aspects économiques et financiers ;
  • Un volet environnement : la politique d’aménagement et de développement durable du port ;
  • Un volet manutention : la déclinaison dans ses aspects techniques, économiques, sociaux et organisationnels. Les modalités retenues à terme pour l’exploitation des outillages ;
  • Un volet terre-pleins : l’aménagement des surfaces des terre-pleins ;
  • Un volet accès portuaire relative à la desserte du port, aux activités mixtes de dragage et de remorquage à Dégrad-des-Cannes et à Pariacabo.

Un programme d’investissements de 41 millions d’euros a été élaboré pour cette période de 5 ans. Il fait appel à des financements partagés entre les fonds propres du GPM, les subventions Etat et Europe.

Une démarche partagée : la conférence sur le développement stratégique du GPM

Le GPM-Guyane affiche son ambition de se doter d’un outil de développement partagé avec la Communauté portuaire, l’Etat et les Collectivités locales. C’est ainsi que le 11 décembre dernier, une conférence sur le développement stratégique du GPM-Guyane s’est tenue à la cité administrative régionale, à l’invitation du Préfet Eric Spitz, du Président de région, Rodolphe Alexandre et de la Présidente du Conseil de surveillance, Brigitte Petersen. Plusieurs élus politiques et chefs d’entreprises ont pu ainsi prendre connaissance du Projet stratégique du port et des différentes étapes de son élaboration jusqu’à son adoption définitive.  

Le Préfet, Eric Spitz a confirmé les financements européens pour le programme d’investissements et la poursuite du dragage dans le programme européen 2014-2020.

 Une étape réglementaire obligatoire : la consultation du public

Le projet stratégique du GPM-Guyane, véritable document de planification,  a fait l’objet de diverses consultations prévues par la réglementation. Il a ainsi reçu, au cours du dernier trimestre 2014, l’avis favorable du Conseil de développement et du Comité d’Entreprise ainsi que l’avis favorable pour « bon à évaluer » du  Conseil de Surveillance  de l’établissement portuaire.

Saisie officiellement, par le GPM-Guyane le 10 octobre 2014, pour l’évaluation environnementale du Projet Stratégique, l’Autorité Environnementale (AE) a rendu son avis le 14 janvier dernier. Cet avis consultatif ne porte pas sur l’opportunité du projet stratégique mais sur la qualité de l’évaluation environnementale présentée par le GPM et sur la prise en compte de l’environnement.

Les réserves et les recommandations de l’Ae ont fait l’objet d’un mémoire en réponse du GPM-Guyane en date du 14 janvier 2015.

Le Projet Stratégique a été soumis à la consultation du public jusqu’au 2 mars 2015 inclus. Il a été approuvé le 25 mars 2015 par le Conseil de Surveillance du GPM-Guyane. Le document  est consultable sur notre site : cliquez sur ce lien.

 

Ils ont dit…

Le Préfet de Guyane, Eric SPITZ
 Il faut avoir une vision stratégique commune à l’échelle du transport en Guyane en intégrant le routier, l’aérien, le fluvial et  le maritime »

 

 Le Président de la région  Guyane, Rodolphe ALEXANDRE
 Il faut avoir une nouvelle vision stratégique du transport maritime
http://www.cr-guyane.fr/conference-developpement-strategique-du-grand-port-maritime-guyane/

 

  Le Maire de Rémire-Montjoly, Jean GANTY
Il faut harmoniser nos réflexions sur le développement économique des entreprises sur la commune (faisant référence aux différentes zones d’activité et à venir)

 

 Le Vice-président de l’Agglo, Patrick LECANTE
A travers le projet du Grand Port, c’est le poumon économique qui est touché et qui concerne l’agglo.

 

Le Président de la CCIG, Jean-Paul Le Pelletier
Il a rappelé le protocole signé entre la CCIG et le GPM-Guyane, le 4 décembre 2014, portant sur la cession foncière au GPM de la future plateforme logistique programmée dans la phase 2 de la réalisation de la ZAC du PAE de dégrad des cannes 

 

 Le Président du directoire du GPM-Guyane, Philippe Lemoine
Le GPM est en ordre de marche. Et nous escomptons une validation du projet stratégique en mars 2015

 

 Le Directeur de la prospective et du développement, membre du GPM-Guyane, Rémy-Louis Budoc
L’impact environnemental du Projet Stratégique sera soumis à consultation du public pendant un mois en toute transparence (en référence à la question de monsieur Jean-louis Antoine, au titre du Comité de Bassin).

Laisser un commentaire